Livraison Offerte dès 60€ d'achat !!

La vente des fleurs CBD est-elle autorisée en France ?

Depuis quelques années, la légalisation de la vente des produits à base de CBD fait l’objet d’un grand débat dans le monde entier, notamment entre la France et l’Union européenne. Ce produit séduit de plus en plus d’adeptes actuellement, du fait qu’il procure de multiples bienfaits autant sur le corps que sur le mental. C’est un extrait du cannabis, de la famille des cannabinoïdes, permettant de prévenir et d’atténuer les douleurs, de réduire les inflammations et le stress oxydatif. Il constitue un remède efficace en agissant sur le système cannabinoïde. Pour en profiter pleinement, faisons un petit tour d’horizon sur l’autorisation de la vente de CBD, notamment ses fleurs, en France.

cbd-autorisé-a-la-vente

 

Le CBD, quel enjeu majeur ?

 

Le CBD ou cannabidiol est l’une des principales molécules composant la plante de chanvre. Il se démarque par ses nombreuses propriétés thérapeutiques pour améliorer la santé et le bien-être des consommateurs. Cette substance est extraite du cannabis afin d’interagir efficacement avec les récepteurs du système endogène cannabinoïde de l’organisme.

Contrairement au THC ou tétrahydrocannabinol, le CBD ne provoque aucun effet psychoactif. L’OMS déclare également que le cannabidiol n’est pas nuisible à la santé. Il ne fait pas partie des produits stupéfiants, étant donné que sa teneur en THC (tétrahydrocannabinol) est inférieure à 0,2 %, ce qui est extrêmement faible.

Depuis un certain moment, de nombreux produits dérivés du CBD pullulent les boutiques physiques spécialisées ou en ligne. Huiles de chanvre, aliments, e-liquides pour cigarette électronique, crèmes cosmétiques ou infusions au chanvre. Grâce à ses innombrables effets bénéfiques, cette molécule connait du succès au fil du temps.

 

La législation du CBD reste encore floue

 

La France est très restrictive dans ce domaine. L’article R5132-86 de son Code de la santé publique impose l’interdiction de la fabrication, de la production, de la distribution, du transport, de l’importation, de l’exportation, de la possession, de l’offre, de la cession, de l’acquisition ainsi que de l’emploi de la plante de cannabis ou de ses extraits, tout comme les tétrahydrocannabinols.

En 1990, un arrêté autorise la plantation, l’importation, l’exportation ou encore l’usage commercial et industriel des dérivés du chanvre (cannabis sativa L.) sous certaines limites. Le CBD doit être issu uniquement de fibres et de graines. La teneur en delta-9-THC ne doit pas dépasser les 0,20 %, c’est-à-dire la molécule est en état de trace.

La question de législation reste encore floue, malgré l’existence d’une palette de commerces de produits CBD. Certaines boutiques finissent même par subir une poursuite judiciaire ces dernières années. En 2018, l’Hexagone a laissé libre cours la commercialisation du CBD issu des graines et des tiges de Cannabis sativa, tant que la quantité contient de THC ne dépasse pas les 0,2 %.

Le principal différend porte sur les fleurs CBD. En fait, ces derniers contiennent une forte concentration en cannabidiol. Pourtant, elle est considérée comme un produit relaxant, sans provoquer un effet planant. Cette variété intéresse largement le public pour être consommée en tisanes ou fumée. Mais les situations se sont évoluées.

 

L’ouverture ou non de la commercialisation des fleurs du CBD

 

Cette situation juridique a bouleversé l’économie dans ce secteur. Elle entraine une baisse des chiffres d’affaires des producteurs et des agriculteurs. La législation française empêche nettement la vente et la consommation du CBD extrait des sommités florales du cannabis sativa. Les graines et les fleurs de chanvre sont mises à la poubelle, quel que soit leur taux en cannabinoïdes, sous prétexte qu’elles portent atteinte à la santé publique.

Dans l’arrêt du 23 juin 2021, la Chambre criminelle de la Cour de cassation, qui est la plus haute juridiction judiciaire française, autorise la commercialisation de CBD dans l’Hexagone. Cette molécule est considérée comme non stupéfiante et psychotrope, contrairement au cannabis récréatif. La vente d’un bien produit légalement dans un pays de l’Union européenne ne peut plus être jugée illicite.

L’affaire « Kanavape » a entrainé le flou juridique français en ce qui concerne le CBD, notamment les fleurs CBD. Depuis cette récente décision, le cannabidiol est désormais autorisé sur le territoire sous toutes ses formes. Le gouvernement sera donc dans l’obligation de se plier à cette législation européenne. Il est maintenant possible de vendre des produits des feuilles, des tiges, des graines ainsi que des fleurs à base de CBD contenant moins de 0,2 % de THC dans toute la France.

 

Meilleur site pour acheter du CBD en France

 

Pour clarifier les choses, la France a fait un grand pas sur le plan juridique pour l’achat et la prise du CBD sur son territoire. Il vous reste à trouver où acquérir du cannabis légal en ligne. Afin d’y parvenir, vous devez prendre en compte certains critères comme le respect du taux de THC inférieur à 0,2 %, la qualité des services (rapidité de la livraison, sécurité des données client, anonymat…), le respect de la réglementation européenne, etc. Prenez également compte de la diversité des produits proposés. Les avis émis par les autres consommateurs apportent aussi une aide précieuse.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 7/7j !
Garantie Satisfait
Notre Objectif Quotidien 5 étoiles !

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,