Les frais de port sont OFFERTS dès 60€ d'achat !!

Cannabis thérapeutique légalisé en France en 2020 - Les 7 choses à savoir

 

Ça y est il arrive enfin dans l’Hexagone… légalement. Le cannabis thérapeutique va être expérimenté après le vote de l’Assemblée Nationale en octobre 2019. Voici en sept points-clés ce qu’il faut savoir.

  • A quand le cannabis thérapeutique en France ?

Une trentaine de pays ont déjà autorisé l’utilisation du cannabis à usage thérapeutique, pour certains depuis vingt ans. La France a (trop ?) longtemps préféré en débattre. C'est en octobre 2019 que l’Assemblée a fini par voter pour l’ouverture d’expérimentations qui débuteront au premier semestre 2020. Elles vont durer deux ans, après quoi les autorités feront le bilan.

  • Quels patients pourront essayer le cannabis thérapeutique ?

Les pathologies qui ouvrent droit à un traitement au cannabis sont encore très limitées. C’est un peu le principe de l’expérimentation d’ailleurs. Certains patients souffrant de maladies bien précises pourront intégrer le programme. Sont concernés les formes graves d’épilepsies en échec thérapeutique, les douleurs neuropathiques réfractaires, les effets secondaires de chimiothérapie, ou de contractions musculaires incontrôlées liées à la sclérose en plaques. Enfin, les patients en soins palliatifs seront eux aussi autorisés à tester les traitements à base de cannabis.

  • Combien de patients seront concernés en 2020 par le cannabis médical ?

Forcément, en limitant à ce point les pathologies qui y auront accès, les débuts seront discrets. Beaucoup de patients souffrant de maladies chroniques invalidantes au quotidien fondaient des espoirs sur la légalisation du cannabis dans un cadre médicalisé. Ils se sont déjà plaints d’être exclus. On estime que 3000 patients pourront se voir prescrire du cannabis pour évaluer l’effet que cela aura sur leur état état de santé.

IMG-20200202-WA0012

 

  • Comment le parcours de santé pour les traitements à base de dérivés du cannabis va-t-il se dérouler ?

Là encore, on avance précautionneusement. C’est presque un parcours du combattant qui a été concocté. Il faudra qu’un spécialiste volontaire et formé sur le sujet du cannabis thérapeutique (un neurologue par exemple, ou un médecin de la douleur) reçoive le patient dans un centre hospitalier de référence pour les pathologies concernées. S’il estime le cas justifié, il produira une ordonnance. Le traitement sera obligatoirement à récupérer en pharmacie hospitalière. Par la suite, les pharmacies de ville pourront prendre le relais. Pour ce qui est de la voie d’administration, le patient pourra choisir son cannabis sous forme d’huile, de fleurs séchées, voire de tisanes.

  • Que disent les patients à l’étranger se soignant avec du cannabis médical ?

Globalement, les patients disent beaucoup de bien du cannabis à usage thérapeutique. Des médecins ont d’ailleurs confirmé qu’ils ont clairement vu l’état de leurs patients s’améliorer. Là où les anti-douleurs ou anti-épileptiques classiques échouaient, le cannabis pouvait apporter un soulagement considérable.
On sait pertinemment que beaucoup de citoyens français souffrant de pathologies diverses n’ont pas attendu l’aval de nos députés. L’auto-médication s’appuyant sur les bienfaits du cannabis est bien documentée sur le net francophone. Pour faire simple, les témoignages sont positifs et signalent une amélioration de la qualité de vie. L’OMS a de son côté recommandé de changer la classification du cannabis, pour permettre d’avancer plus vite dans la mise en oeuvre de protocoles thérapeutiques efficaces.

  • Peut-on espérer une extension de la liste des pathologies ouvrant droit au cannabis médical ?

Tout va dépendre des résultats de l’expérimentation. Si les retours sont convaincants en 2022, il n’y a pas de raison d’étendre l’usage du cannabis thérapeutique pour d’autres patients. Ce sera au gouvernement de décider du degré de généralisation. Il est en tout cas intéressant de noter que le cannabis change peu à peu d’image. L’opinion publique admet davantage qu’il peut être destiné à autre chose qu’à planer, et qu’il peut constituer un médicament capable de soulager des gens en souffrance, qui ont tout essayé par ailleurs. Le gouvernement actuel est en tout cas plutôt favorable à ce genre de traitement.

  • Et le cannabidiol (CBD) qu’on trouve dans le commerce, ça vaut quoi ?

Le cannabis thérapeutique s’appuie principalement sur des dosages entre deux molécules actives : le THC et le CBD. Le THC a des effets psychoactifs. Le CBD lui a plutôt tendance à détendre. L’objectif avec le cannabis thérapeutique sera de voir quel ratio convient le mieux au cas de chaque patient.
Le CBD peut se trouver facilement sur Internet (le “vrai”, pas le darknet). Il est considéré comme un complément alimentaire. On le trouve souvent sous forme d’huile. Le problème c’est qu’il y a toutes sortes de concentrations selon les marques, et des produits aux qualités inégales. Et beaucoup de marketing pas toujours très fin, pour être honnête. Pas étonnant alors qu’on entende tout et son contraire. À part essayer vous-même si vraiment l’envie vous prend pour voir, il est difficile de trancher sur ce sujet. Une chose est sûre, les produits à base de CBD qu’on trouve sur le net sont encore assez honéreux et hélas pas à la portée de toutes les bourses. Raison de plus pour avancer intelligemment sur la légalisation et l’encadrement des dérivés du cannabis pour améliorer la qualité de vie des malades chroniques.

 

A lire aussi : Quand le CBD aide au sevrage du THC

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 24h / 7j !
Garantie Satisfait
Notre Objectif Quotidien 5 étoiles !

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,